L'histoire de la meilleure chouille de beaumont

vomie le 08/08/2017 à 16h14

beaumont se souvient avoir ingurgité : champagne, vin blanc, vin rouge, whisky . Et voici ce que ça a donné :

Ma meilleure cuite, c'était un dimanche avec mon grand-père... on a commencé par se rendre dans un PMU pour faire le tiercé dominical vers 11 heures. En faisant les jeux on accompagne cela de vin blanc (double car mon grand-père n'aime pas les petits verres que l'on propose en général dans les bars). Il paye sa tournée, moi la mienne tout cela nous amène a trois tournées chacun soit 6 grands verres de blanc. Il est 13 heures bien tassée, on est attendu pour le déjeuner familial. Arrivés chez ma mère, on est déjà assez éméché. Et là vin blanc avec les fruits de mer (3 grands verres chacun) puis vin rouge pour la viande (4 grands verres chacun). On commence à être bien chauds, je suis un peu sonné, mon grand père lui est hilare... ma mère avait prévu du champagne pour le dessert, anniversaire oblige (3 coupes chacun)... Il est 16 heures et on est bien allumé... Après le café (nature !) je propose un peu de whisky, 2 bons verres chacun... Là on est bourré, pas d'autres mots. Il est 17 heures mon grand-père veut prendre l'air, maman pas contente que l'on soit bourré. On sort marcher et on atterrit dans un café après moins d'un quart d'heure de marche. trois grands verres de vin rouge chacun, je suis défoncé, on raconte des conneries énormes dans le bar. Mon grand-père commence à plonger. 18h30 on se lève et on rentre, j'ai l'impression de marcher dans du coton, mon grand père fait les 2 côtés du trottoir. Arrivés chez nous vers 19 heures on passe à table. Grand-père ne veut pas bouffer, il est hilare et complément cuit... moi aussi. Devant l'insistance du reste de la famille on se force et pour arroser tout cela 2 verres de vin blanc chacun, 4 verres de vin rouge chacun... je suis en apesanteur... Grand-père ne parle plus, il bafouille et reste prostré sur sa chaise... Il est 21 heures 30, on a la force de boire un verre de whisky chacun... et là pour grand-père fin de la partie... il roupille sur sa chaise.... sommeil lourd... Je ne suis pas loin de le rejoindre. On décide de le ramener chez lui, on le porte jusqu'à la voiture. Moi c'est direct mon lit et une fois allongé le black out total jusqu'au lendemain.

tu mérites que je te paye un coup ! (6) tu bois trop, ralentis ! (0)